L’homme du Foghas Mano Deyak est mort,il y a un bon moment !

1
362 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Mano Dayak est l’homme qui, un jour, avait dit :
 »entre l’Azawad au Mali et l’Azawak au Niger, il n’ y a de frontière que pour le pâturage ! »
Pour l’histoire, je l’ai connu en 1985/86 lors du passage du Rallye Paris-Dakar à Tidjikja, au Tagant ! Ce jour là, il faisait frais et je marchais drapé dans mon accoutrement … J’entends Salamou aleykoum et je réponds ipso facto …L’homme bleu à la voix grave ,à la taille imposante me tendit sa main chaude … Il se présenta et me demanda est ce qu’il pourra m’accompagner avec ses amis, deux pilotes qu’il me présente … Je lui réponds sans gêne aucune et avec un grand plaisir cher frère … Après,je saurai que son véhicule a pris feu, qu’il était endommagé au Sahara de l’Aoukar Mauritanie et que ce couple slovaque l’avait secouru …! On a partagé, chez moi, un Thé et on a sympathisé et échangé les adresses et des amabilités durant presque 24 H … J’étais son correspondant en ville car l’aéroport est à moins de 500 m de la maison … ! J’habitais à Aghowji ! A son départ, le lendemain, il m’a remis une adresse complète en me disant :
 »si ,vous venez, un jour au Niger, vous pouvez m’appeler sur ce numéro de téléphone et m’écrire éventuellement sur cette boite postale … »
En 2003 quand on m’a affecté au Niger comme Consul de mon pays au Niger, je me suis rappelé de lui,des Touaregs,de Temet,d’Agades,d’Arlit,des montagnes qu’il évoquait et une fois bien installé dans mon bureau à Koira Kano,je prends mon téléphone, compose son numéro et une femme me prend !
– Bonjour Madame, je suis le Consul de la Mauritanie au Niger et je veux parler au Directeur Mr Mano Dayak …
– Après un relatif silence, elle me dit , la voix rauque, Mano Dayak n’est plus !
– Non !? Mon Dieu, depuis quand ?
– Peu après la signature de la Flamme de la Paix
– Où ?
– Dans les montagnes du Foghas où son hélicoptère a du heurter des collines
– …..
Elle pleurait et j’ai raccroché le téléphone abattu mais il s’avérait qu’en réalité je pleurais aussi … On tapa à la porte et la Secrétaire me trouva déprimé comme si je revenais d’un long voyage !
– Excellence , j’espère que tout va bien …
– Oui ça va bien …
– il y a dans le hall des ressortissants qui veulent te saluer et ils ont besoin des Laisser Passer …
– Accordez-moi 30 mn … je dois écrire une note !
Mais c’était juste pour se remettre de ce choc que j’ai subi et auquel je ne m’attendais pas ! … Une année après, je me rendis au désert de Ténéré,à Agadez, à Arlit, à Tafadek, à Tchioghozrine…, ces hauts lieux du Tourisme nigérien et repères qui lui étaient si chers et qu’il aimait beaucoup et pour lesquels,il nourrissait une grande ambition !
Que la terre te soit légère, cher Mano Dayak ,tu étais mort un peu tôt !
Source : https://www.facebook.com/IdoumouBeiby.P.Officielle/

1 commentaire