Côte d’Ivoire – Nigéria : Alassane Ouattara et Muhammadu Buhari, une amitié qui ne passerait pas

0
257 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

‘’La Lettre du Continent’’ révèle qu’Alassane Ouattara et Muhammadu Buhari n’entretiendraient pas de bonnes relations. Les raisons : le président du Nigéria semble ne pas encore digérer le soutien apporté par le Chef de l’Etat ivoirien à son rival Goodluck Jonathan lors de la dernière présidentielle nigériane. Depuis, le président Buhari refuse toute collaboration avec Alassane Ouattara et à la COP21 en France, cela s’est davantage vérifié.

Alassane Ouattara multiplie les initiatives pour un rapprochement avec son homologue nigérian Muhammadu Buhari qui ne le voit pas en ami, refusant d’ailleurs son invitation, lors de la Conférence de Paris sur le climat (COP21), de séjourner à Abidjan dans le cadre d’une visite officielle.

Cette initiative s’est soldée par un échec le 30 novembre dernier, d’après ‘’La Lettre du Continent’’. Visiblement toujours remonté contre ADO, Muhammadu Buhari aurait décliné l’invitation, prétextant d’un agenda très chargé au regard de la lutte contre Boko Haram dont il a fait l’une de ses  principales actions le long de son mandat.

Muhammadu Buhari s’était déjà fait remarquer par son absence à l’investiture à Abidjan de son compatriote Akinwumi Adesina à la tête de la Banque Africaine de Développement (BAD). Buhari n’avait pas trouvé utile de faire le déplacement en Côte d’Ivoire pour cette cérémonie.

Rappelons que le nouveau président de la BAD, Akinwumi Adesina, a occupé le poste de ministre de l’Agriculture et du Développement rural du Nigéria de 2011 à 2015, sous la présidence de certain Goodluck Jonathan.

Toujours selon notre source, les liens entre ces deux hommes ne se sont davantage distancés pendant la période du coup d’État de Gilbert Diendéré au Burkina Faso. Alassane Ouattara se serait érigé en avocat du patron du Régiment de Sécurité Présidentiel, le R.S.P. alors que Muhammadu Buhari avait été particulièrement virulent contre les putschistes. Il s’était en effet aligné sur la position de l’Union africaine et les Nations Unies dans le rejet ferme et sans réserve de ce coup d’Etat.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Pressafrik avec ‘’La Lettre du continent’’

AUCUN COMMENTAIRE