Mauritanie : Mandat d’Arrêt contre Bouamatou ou mandat pour la succession d’Aziz en 2019 ? Par Idoumou Ould Beiby

Vous dites mandat d’Arrêt requis contre Mohamed Ould Bouamatou ou mandat pour la succession d'Aziz en 2019 ? Tout dépendra des intérêts,des enjeux et stratégies des approches politiques des états majors de deux Hommes,de deux visions,de deux milliardaires qui,de part leurs passés,leurs cursus,leurs intelligences et leurs capacités d'adaptations et de nuisances peut être aussi sont autant imprévisibles que charismatiques !

0
1 313 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

En Mauritanie,nous assistons depuis quelques jours voire quelques mois à un bras de fer entre clans rivaux,bras de fer qui ne peut plus laisser personne indifférent car ou bien la Mauritanie est trahie dans sa chaire par certains de ces fils mécènes et de l’étranger ou elle traverse une zone de turbulences politiques inédites où les rumeurs,les on-dits,les ragouts de salons et les supputations feront en douceur le ménage pour baliser le terrain politique avant 2019 ?! En temps normal,entre les deux choix,les deux camps et au cas où la politique du compromis extérieur est vraie,il faut certes renforcer le front intérieur … Mais …

Pour l’essentiel,la Mauritanie qui vient à peine de sortir d’un référendum où ni le drapeau national,ni l’Hymne national et encore moins la chambre du Sénat,la Haute Cour de Justice entre autres n’ont été épargnés,avait peut être besoin de tout sauf de passer à la vitesse supérieure avec des séries d’interpellations,des restrictions de voyage et des poursuites judiciaires à l’encontre de certains politiques ce qui laisse entendre que l’Heure est grave et que les faits doivent être de tailles  ! Affaire à suivre …

En fait,au moment où on s’entendait à l’avènement d’une nouvelle République,d’un nouveau Gouvernement,à une refondation, voilà que l’on assiste à toute une série de mesures propres à ternir l’image d’une Mauritanie qui se voulait émergente !

Comme on dit après l’éclipse,le Soleil se lève ou crève et c’est dans ce sens que le vote sanction des sénateurs n’a été que l’iceberg d’un grand malaise politique où tous les coups et complots sont permis ! Après Ould GHADA,la Diva Maalouma et bien d’autres un mandat d’Arrêt fut émis à l’encontre du cousin germain d’Aziz,l’Homme d’Affaires Mohamed Ould Bouamatou qui vit au Maroc et son comptable Ould Debagg …

C’est pour dire que ce qui semblait au départ anodin si ce n’était le calcul politique,s’avère être bien profond parce que politisé à tel point que des pistes de Haute trahison,de Corruption,de Crimes transfrontaliers économiques sont en train de nuire à la réputation de beaucoup de hautes personnalités,jusqu’ici,à l’abri de tout soupçon!

Chaque jour que Dieu fait,nous découvrons amèrement que les efforts de tout Président en Mauritanie,sont toujours sabotés,rien que parce que chacun de nous veut toujours un peu gommer de ce PATRIMOINE commun qu’est la Mauritanie plurielle,la Mauritanie de la Diversité …
Au finish,avons nous vraiment besoin,dans de telles circonstances,de Ministres véreux,de Ministères fantômes,bidons,d’hommes de cartons aux pieds d’argile, d’Hommes à mini jupe bon à rien ?
La Mauritanie est un Pays qui a résisté à beaucoup d’épreuves,de secousses et elle doit sortir indemne de ces intrigues inutiles pour rayonner et siéger au Concert des Nations Libres !

En un mot,je crois que la guerre de succession politique de Mohamed Ould Abdel Aziz en 2019  a bel et bien débuté en Mauritanie et qui veut tuer son chien l’accuse de rage et pour cause,il faut secouer tous les bailleurs,il faut ternir et salir tous les potentiels candidats,tous ceux qui ont l’argent ou qui peuvent investir des milliards d’ouguiyas dans des campagnes présidentielles comme Bouamatou et mettre les mauritaniens en situation du sauve qui peut afin de maintenir le suspens !

En définitive,personne n’est dupe et tous les observateurs politiques savent que seul Aziz est aimé par le bas peuple,les pauvres et qu’au cas où il se présentera,qu’il gagnera net les élections et que presque tous ceux qui l’entourent ne sont autres que de rapaces politiques fragiles et qui,pour se maintenir,ont besoin des intrigues,des mensonges pour faire croire au Président de la République qu’il est l’objet d’un vaste complot qui se prépare depuis un pays étranger !

Avec ou à défaut de la candidature d’Aziz à sa propre succession en 2019,rien n’empêchera Bouamatou,de se présenter et d’être un Candidat pertinent,capable de drainer des foules car en mesure de pouvoir injecter aussi des milliards et de mobiliser ainsi un électorat pauvre et toujours en quête d’un Président qui peut faire du neuf ! La Mauritanie ou du moins certains ne lui pardonneront pas ses allégeances avec le roi du Maroc certes mais peu importe diront ses amis avec l’argent tout passe ou casse !

Plus Mohamed Ould Bouamatou qui,selon beaucoup de source a investi 4 Milliards d’ouguiyas dans la campagne d’Aziz n’est-il pas capable d’investir plus d’argent dans un océan de pauvreté pour détrôner son cousin germain qui vient de lancer contre lui un mandat d’Arrêt ? Tout porte à le croire car tous les indices prouvent que quelque chose se prépare en lice par ce même Mohamed Ould Bouamatou qui vit en exil forcé au Maroc ! En tout cas,je pense que  c’est un monsieur qui dérange,un candidat qui peut gêner pas mal de cadres et politiques qui gravitent autour du Palais Brun ! Est-il intéressé par le fauteuil présidentiel ou est-il en train de palper le pouls politique pour chercher un autre  candidat aux présidentielles de 2019,voilà la grande question ! D’ici là,tout s’active,tout bouge et tous les coups sont bons mais une chose est sûre : Bouamatou est un Homme qui parait avoir beaucoup de soutiens en Mauritanie et hors de la Mauritanie et un Bouamatou qui a les mains et les moyens libres peut avoir un rôle déterminant dans les élections en Mauritanie et ce tout en tenant compte du sens de l’adage local qui dit en Hassaniya : ‘ »eli edkhal beyn loukhout yi dhayghou elih » càd celui qui s’immisce entre deux frères ou deux amis ou deux cousins que tout unis risque de les voir se solidariser à son insu!

Vous dites mandat d’Arrêt requis contre Mohamed Ould Bouamatou ou mandat pour la succession d’Aziz en 2019 ? Tout dépendra des intérêts,des enjeux et stratégies des approches politiques des états majors de deux Hommes,de deux visions,de deux milliardaires qui,de part leurs passés,leurs cursus,leurs intelligences et leurs capacités d’adaptations et de nuisances peut être aussi sont autant imprévisibles que charismatiques ! Si l’un est issu de la Société militaire et est au pouvoir depuis quelques années et jouissant d’une grande aura et surnommé Président des pauvres,l’autre,lui, y a contribué largement par ses moyens matériels et financiers capables et est un mécène confirmé et jouit lui aussi d’un grand réseau national et international capable de l’accompagner à tout moment ! Voilà,à mon humble avis, les enjeux d’une  guerre politique ou guéguerre entre cousins qui ne dit pas son nom . Wait and see

Idoumou Ould Beiby

AUCUN COMMENTAIRE