Mauritanie : doit-on couper des têtes politiques et changer de Gouvernement ?

0
810 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Beaucoup de choses se chevauchent,se recoupent,se superposent,se déroulent ces jours ci en Mauritanie et surtout depuis la mort subite de Ely Vall,le limogeage,dans la précipitation de certains barons du régime d’Aziz et surtout de beaucoup d’autres choses dont la montée en créneau de certaines figures politiques en trop et du changement du langage et des approches dont tout ce remue ménage politico-sécuritaire dans la scène politique …

En fait,nous sommes presque tous unanimes sur le bilan positif du Président Aziz si ce n’est cette fin en queue de poisson que veulent bien lui donner certains politiques qui ont perdu tout sens de discernement avec les sorties hasardeuses,blasphématoires et peu orthodoxes !

Et c’est devant cette problématique que tous les acteurs politiques se font,en lisse,une guerre sans merci et où tous les coups bas et hauts sont permis …

En Mauritanie,une fois les amendements constitutionnels votés,une fois tout fini,tout invite à couper bien des têtes politiques pour que la refondation de la République soit mise en orbite! Telle est la leçon qui se laisse dégager après tout ce tohubohu où l’Upr et presque tous les autres Partis politiques ont fait leurs preuves avec pour apogée les sorties presque blasphématoires des quelques dirigeants trop zélés !

Les intriques et les règlements de comptes,poursuites et harcèlements sont tels que tout porte à croire que quelque chose va mal,que quelque chose laisse croire que des mains invisibles et surtout étrangères semblent s’intéresser au dossier de la succession politique en Mauritanie !

L’axe du Maroc avec Bouamattou et les financements douteux que Nouakchott veut bien mettre en exergue à travers les dernières interpellations des Journalistes,de sénateurs et de bien d’autres ne sont plus un secret de polichinelle.

Bref,la montée en créneau d’un nouveau climat de peur,de poursuites,de tracasseries administratives,judiciaires,de rumeurs,d’écoute,de… laisse entendre que la succession du Président Mohamed Ould Abdel Aziz en 2019 ne sera pas facile car les enjeux et les défis sont presque entiers et rien ne prouve qu’elle est préparée et que les choses évoluent selon un plan normal,muri et politiquement bien affiné !

En un mot,la Mauritanie semble être dans une impasse politique qui invite tous les acteurs politiques à faire preuve de retenues,de sacrifices car les divergences sont telles que tout compromis semble impossible !

D’ici là,la population qui aime bien croire en son Président,semble être éprouvée,fatiguée, harcelée par les intrigues et frasques d’où la nécessité vitale de couper certaines têtes de vipères politiques et de changer et d’Hommes et de stratégies et d’approches et pourquoi pas de Gouvernement afin de couper court à ce climat de morosité qui ne dit pas son nom!

Il sied de noter qu’on ne doit pas changer une équipe qui gagne mais si ce changement ouvrira une nouvelle ère d’entente pour la refondation,rien n’y empêche et rien ne s’y oppose et tout y invite car à défaut de tout changer,il va s’en dire qu’il va falloir changer de figures,de looks et de montures car la situation intérieure et les amendements constitutionnels doivent  être accompagnés par des Hommes propres et capables de donner du sang nouveau et du souffle nouveau à une Mauritanie plus que jamais invitée à avoir une politique au niveau des défis,des intérêts et des ambitions !

Idoumou Ould Beiby

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE