L’ONU réexaminera le cas de la force G5 SAHEL en décembre 2017

0
1 211 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

L’ONU réexaminera le cas de la force G5 SAHEL en décembre 2017Les Mauritanies – Le conseil de sécurité de l’ONU va encore une fois statuer sur le cas de la force G 5 SAHEL en fin décembre 2017. L’annonce a été faite, en début de semaine par le Représentant des Nations Unies au Mali, Mahamat Saleh Annadif.

Venu présenter le contenu de la nouvelle résolution de l’ONU (qui prolonge le mandat de la Minusma jusqu’au 30 juin 2018) , le diplomate a affirmé qu’il est optimiste de voir le conseil de sécurité changer de posture concernant la légitimité et le financement de cette force commune , qui nécessite un appui de plus de 420 millions d’euros par an.

L’ONU sous l’aval des États-Unis avait magnifié cette force conjointe mais a été inerte sur la question relative à la légalisation (mandat onusien) et au financement.

La résolution 23 59 a clairement adopté cette nouvelle force mais a laissé en suspens le financement.

Malgré, cette réticence, le mandataire onusien au Mali a signifié que le conseil de sécurité pourrait revenir sur sa décision.

Et d’ajouter , « En lisant la résolution, le paragraphe 8 demande au secrétaire général des Nations unies de lui faire rapport dans les quatre mois qui suivent pour lui dire quelles sont les difficultés et quels correctifs est-il possible de faire pour que cette force puisse réellement répondre à ses objectifs.

C’est vrai que, jusque-là, ce qu’on a dit aux pays du G5 Sahel, c’est de commencer avec ce qu’ils ont. Après les quatre mois, le Conseil de sécurité peut peut-être réviser sa position. Je reste optimiste ».

Par ailleurs, dans le cadre d’un renforcement pour lutter efficacement contre le terrorisme au sahel, Mahamat Saleh a indiqué qu’il y aura une collaboration entre le MINUSCA et la force conjointe du G5 Sahel, qui compte sur un fonds de roulement de plus de 56 millions d’euros pour démarrer ses opérations.

Ibrahima Dia

AUCUN COMMENTAIRE