Alerte : des rappeurs à la place des journalistes.

0
249 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Le Rap est la musique la plus écoutée en Mauritanie. Ainsi les rappeurs deviennent de plus en plus un fardeau insupportable pour l’État mauritanien. Le bas-blaisse c’est ce qui se chuchote sous les khaïma qu’ils scandent haut et fort dans leur musique. Quasiment censurés à la télévision et à la radio, ils arrivent à transmettre leurs messages sur toute l’étendue du territoire. À Nouakchott où l’on retrouve la plus grande concentration de rappeurs, leurs moreaux sont écoutés dans chaque coin de rue et dans chaque maison des quartiers périphériques.

Il y a des artistes qui font le buzz et il y en a qui suscitent la polémique. Le rappeur et activiste Yëro Gaynaaako fait parti de la deuxième catégorie. Après son son clip ‘’Anti Nègre 2Service’’ l’initiateur du Festival Welooti revient avec une nouvelle vidéo titrée ‘’Alerte !!!’’ en collaboration avec le groupe Force Trankil composé de Roi Hems et Abda MC.

Alerte c’est une rétrospective de l’actualité mauritanienne de ces derniers mois, version Rap. Quatre minutes suffisent pour faire le tour des événements marquants. Tous les faits qui seront dits dans ce morceau se sont déroulés et se déroulent quotidiennement en Mauritanie. Certains faits ont sûrement échappé le bas-peuple mais quand les rappeurs s’y mettent ça donne une autre tonalité. Du trafic d’êtres humains en passant par la fermeture de certaines écoles jusqu’à insécurité à Nouakchott. D’où la question quel est l’intérêt d’envoyer de soldats mauritaniens au Yémen alors que les Nouakchottois ne sont pas en sécurité ?  C’est sur cette question que Roi Hems finit son couplet.

Alerte, c’est aussi une prise de conscience. Yëro Gaynaako pose ses seize mesures glissant de l’alerte à un rappel : Il nous rappelle que ‘’la liberté ne se négocie pas, elle s’arrache ». On sait que le président de la république Mohamed Ould Abdel Aziz est dans son dernier mandat et qu’il n’est pas prêt à céder sa place Yëro Minen Teye alerte le peuple et nous demande d’être vigilant. Non au 3ème mandant c’est plus qu’une alerte mais une prise de conscience collective en préparant aux citoyens à élire un président qui ne sera pas leur souffre-douleur.

Lorsque nous avions demandé à Yëro Gaynaako qu’évoque le titre Alerte, il nous répondra simplement que « la jeunesse mauritanienne somnole face à situation dramatique du pays. En tant qu’artistes engagés il est de notre devoir d’attirer leurs attentions et de leurs dire de prendre leurs responsabilités ». Les dernières mesures du troisième couplet illustrent ses propos  « soyons pacifiques et non passifs, la situation nous interpelle tous ». « Jeunesse mauritanienne réveille toi », ce sont les parole de Abada MC.

Source : http://rmi-info.com/alerte-des-rappeurs-a-la-place-des-journalistes/

AUCUN COMMENTAIRE