Mauritanie : Pourquoi pas la traçabilité et le pistage dans ces téléphonies mobiles infiltrées ? Par Idoumou Ould Beiby

0
915 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Nos pays découvrent ces réseaux sociaux qui sont un excellent moyen de communication en temps réel certes mais la mauvaise utilisation peut bien être une source d’inquiétude pour nos fragiles équilibres socio-politico-économiques !

Pourquoi,par exemple,ne pas exiger de toutes les téléphonies mobiles de procéder au recensement correct et minutieux de tous leurs abonnés ?

Pourquoi laisser tous ceux qui s’adonnent au vol,au viol,à l’incitation aux troubles sociaux,aux guerres civiles,au Terrorisme et autres actes dire,laisser circuler librement tout ce qu’ils veulent ?

La traçabilité,le pistage s’imposent alors sinon,si ça continue à ce rythme,nos sociétés africaines qui,au lieu,d’emprunter et d’utiliser ces moyens de communications populaires pour rapprocher les hommes,les peuples et les idées risquent d’en pâtir !

Les auteurs de ces messages qui circulent sur Whatsaps,viber et autres et porteurs de germes de haines,de troubles,de divisions, de racismes doivent être arrêtés !
Je pense que le traçage de ces messages de haine,de racisme,d’incitation à la violence entre Communautés est une priorité car laisser l’infiltration de ces vendeurs de vent et de racisme s’adonner librement et en toute impunité à une sale besogne risque de semer la confusion et de préparer le terrain pour des malentendus et des conflits entre les frères paisibles et condamnés à vivre ensemble !

Avant qu’il ne soit trop tard,pourquoi pas la traçabilité et le pistage dans ces téléphonies mobiles infiltrées ?

En fait,si on sait que tout se prépare là en douceur et que les pays qui ont connu des problèmes et conflits internes sont passés par ce stade,je crois que notre pays,que nos pays doivent anticiper et demander à ces téléphones mobiles de coopérer pour la stabilité,pour la quiétude,pour la paix sociale dans un monde,si possible,sans Terrorisme de quelque nature que ça soit !

Idoumou OULD BEIBY

AUCUN COMMENTAIRE