Contribution : Moustafa Ould Limam Chafii un rêveur du genre Raspoutine ou un tartarin ? Par Dr Abdellahi Ould Nem

un aventurier se présentant comme un pèlerin itinérant constamment à la recherche de missions occultes pour lesquelles il met en branle son réseau de relations sulfureuses avec les nébuleuses terroristes en Afrique Occidentale ; mais aussi un homme dont l’esprit de magouille dans de célèbres palais présidentiels, du Burkina à la Côte d’Ivoire, du Niger au Mali, éclaire le reste de son comportement

0
721 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

La  méconnaissance des réalités  autorise  en  permanence  les  inconséquences  et  les  incohérences. Un constant    qui  ressort   sans  grand  effort  de  sagacité   de  l’interview  accordée  par  le  sulfureux  Ould Limam Chafii  à  partir  de  son  exil  doré  et  permanent.  Une  interview  qui  est  en  réalité  une  attaque  personnelle  indigne  du  président  de  la  république, un  hallali, une  curée   médiatique  de  basse  facture, un  fatras  de  clichés  rayés émanant  d’un  homme  qui  se  croit  Raspoutine  alors  qu’il   n’est  qu’un  tartarin.20190-imam-chavii

Un  Homme  qui  se  présente  comme  un  révolutionnaire  errant  et  qui  se  prétend  stariets,  alors  que    l’hypothèse  la  plus  généralement  retenue  est  qu’il  fut, qu’il  soit  encore, un  aventurier  se  présentant  comme  un  pèlerin   itinérant constamment  à  la  recherche  de  missions  occultes  pour  lesquelles  il  met  en  branle   son    réseau  de  relations   sulfureuses  avec  les  nébuleuses  terroristes  en  Afrique Occidentale ; mais  aussi  un  homme  dont   l’esprit  de magouille  dans  de  célèbres  palais  présidentiels, du  Burkina  à   la Côte d’Ivoire,  du  Niger  au  Mali,   éclaire  le  reste  de  son  comportement  où  l’opportunisme  politique   le  plus  plat   est  au  service   des  intérêts  matériels  égoïstes.

chaffiiComment   se  fait-il,  dans  ces  conditions,    qu’il  veuille  se  construire  aujourd’hui  un  tremplin  en  or  massif  pour  les  élections  de  2019, et  se  présenter  comme  cet  oiseau  rare  au  plumage  exceptionnel   dans  un  pays    pour   lequel   il  n’a  jamais   peu  ou  prou  contribué, hormis  l’aide  apportée  à  l’aventure suicidaires des Cavaliers  du  changement   et   à   l’appui  non  moins  malfaisant  à l’IRA de  Birame, un mouvement raciste et  divisionniste ?  Il se trompe en pensant  qu’en  ressassant  de  façon  lassante  les  slogans  éculés,  puisés  dans  le    logiciel  usé   de  l’opposition  extrémiste,  il baliserait le chemin  de  cette  échéance  électorale ? index

Pour  un  homme  qui  se  croit  un rédempteur, quel  mépris  du  citoyen  mauritanien ! Quelle  dénégation  du  réel ! Ne  sait-il  pas  encore  que  la  politique  est  certes  une  grande  chose ; on  peut  en  faire  tout  ce  qu’on   veut, excepté  qu’elle  soit  fondée  sur  le  déni des  réalités,  car  il  faut  toujours  dire  ce  que  l’on  voit , mais,  il  faut   toujours ,  ce  qui  est  plus  difficile, voir  ce   que  l’on  voit.   Surtout si  ce  qu’on  voit  crève  les  yeux :  des  réalisations  tangibles  qu’on  ne  peut,  même  par  la  force  de  la  démagogie  et  des  illusions, ni  altérer, ni  escamoter, ni  occulter.

D’incommensurables  réalisations  socio-économiques  qui  ont  métamorphosé  de  fond  en  comble  tout  le  pays ;  une  distribution  horizontale  des  richesses  du  pays ; une  unité  retrouvée  de  toutes  les  composantes  sociales ; en  matière  de  sécurité, la  comparaison  avec  les  pays  de  la  région  est  particulièrement  flatteuse ; un  pays  qui  a  retrouvé   son  rôle  géostratégique   et  géopolitique ; une  démocratie   et  un  Etat  de  droit  profondément  ancrés.

C’est  pourquoi, pour  le  commun  des  citoyens mauritaniens,   dire  le  contraire, comme  l’a fait Ould Chafii  dans  son  interview, c’est  étaler  des  babillages, des  balivernes   d’autant  plus   infinies   que  l’homme  n’a  aucune  idée des  réalités  du pays. Du  vent,  un  mirage,  des  illusions,  un  comportement   psychopathe,  comme  vous  voudrez.

Source : Dr Abdallahi Ould Nem

dr_abdellahi_nem_6

AUCUN COMMENTAIRE