Développement du tourisme : Des acteurs préconisent des efforts dans les transports aériens en Afrique

0
1 312 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Le transport aérien s’est imposé sur le plan mondial comme un dispositif important pour le déplacement des touristes. On peut ainsi relier les grandes villes grâce à l’évolution de la technologie des transports de manière générale et aérienne en particulier, plus rapides et efficaces pour les grandes distances. Aussi pour un développement opérationnel du tourisme en Afrique des professionnelles appellent à des améliorations dans l’industrie du transport aérien.

Organisé ce mardi à Dakar par Jumia Travel, plateforme spécialisée dans le voyage en Afrique, la conférence dont le thème portait sur, transports aériens et développement du tourisme en Afrique, avait pour objectif de passer en revue les liens entre ces deux secteurs. Devant les journalistes, Guillaume Pepin, le directeur Afrique de l’Ouest de ladite structure, est revenu sur les opportunités à exploiter dans la mise en œuvre de véritables politiques de transport sur le continent. « Le transport représente très souvent la principale dépense effectuée par les touristes et cette dépense est même parfois au cœur de l’expérience touristique. Les touristes s’attendent évidemment à un transport sécuritaire, abordable, fiable, efficace. Il est donc important pour les Etats africains de mettre en place des stratégies visant accompagner les transporteurs afin que les meilleurs avantages soient accordés aux voyageurs », a-t-il expliqué.

Il y a certes de nombreux canaux de transports, mais bon nombre de touristes utilisent l’avion, souvent plus fiable, plus rapide et confortable notamment pour les longues destinations. Toutefois il est a déploré la place insignifiante de l’Afrique dans le trafic des passagers, le continent le représente que 2,2%, mais les professionnelles du secteur se veulent optimistes, car selon les estimations le secteur du transport aérien devrait connaitre davantage une bonne croissance sur le continent. A ce jour, le secteur du transport a généré près de 688 000 emplois en Afrique et contribuer à hauteur de 21 milliards de dollars au PIB du continent, avec un total de 117 aéroports internationaux et environ 500 aéroports domestiques.

Si l’Afrique veut véritablement se positionner comme un continent de choix dans le tourisme mondial, de nombreux efforts doivent être consentis. Selon Pablo Landrau Villabolos, directeur de développement international de la compagnie aérienne Binter, qui a partagé avec les participants l’expérience de sa compagnie dans les îles espagnoles du Canaris, « il faut que les politiques en matière de transport aérien soient revues en Afrique, notamment du point de vu des taxes. Un pays comme le Sénégal peut attirer autant de monde que les îles Canaris, mais le coût du billet demeure très élevé. Et cela reste un gros handicap pour le tourisme. Si on arrive à une baisse ou une suppression de taxes importantes pour les compagnies, les choses vont redécoller ». Au sujet de la sécurité dans les aéroports, « le Sénégal est plutôt en bonne marche, de grands efforts ont été faits mais, il reste beaucoup de choses qui doivent être améliorées. La sécurité au niveau des sites touristiques doit être naturelle, on doit y veiller à tout moment. Aussi, du point de vu de la promotion de ce beau pays, il y a un gros défi.». a-t-il ajouté.

Les défis sont certes nombreux, mais pas insurmontables d’après ces professionnels du voyage.

Selon l’Association internationale du transport aérien (IATA), les transporteurs d’Afrique ont connu en 2016 leurs meilleurs résultats depuis 2012, avec une croissance de 7,4%. Cette croissance est alimentée par la forte demande sur les routes en provenance et à destination de l’Asie et du Moyen-Orient. La capacité a augmenté exactement au même rythme, de sorte que le taux d’occupation des sièges est demeuré inchangé, à 67,7%. unnamed

Ismael Cabral Kambell

Responsable Relations Publiques – Jumia Travel I Afrique de l’ouest

AUCUN COMMENTAIRE