Afrique/ Front Anti Franc CFA: la mobilisation internationale contre cette monnaie inquiète la France

L’année 2016 qui vient de s’achever, fut un moment marquant et décisif pour les manifestations officielles, des dignes et vaillants filles et fils d’Afrique pour la lutte contre le Franc CFA : la monnaie coloniale.

0
517 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

afriquemedia.Partout sur le continent, les intellectuels, hommes et femmes de différents domaines d’expertise et d’activité ont publiquement manifesté leur ras-bol face à l’instauration par la France, depuis plus d’un demi-siècle, d’une monnaie qui n’a que but d’asservir tout un grand peuple, le peuple africain. Ainsi, sous le slogan de lutte et de mobilisation ‘‘Front Anti-FCFA’’, plusieurs organisations et mouvements de la société civile ont vu le jour un peu partout sur le continent, à l’exemple de l’ONG Urgences Panafricanistes en abrégé URPANAF dirigée par l’expert en économie, écrivain et chroniqueur de renom, Kemi SEBA. Ce dernier, mouille tous les jours son maillot, pour une véritable mobilisation africaine (et au-delà) contre le franc CFA en vue d’une prise de conscience au niveau continental face à cette monnaie au dessein de servitude.

11 février 2017 journée internationale contre le CFA ! L’initiateur Kemi SEBA, très attaché aux valeurs fondatrices et du panafricanisme, prônées par les pères de l’unité africaine (Kwame, Sankara, Sekou Touré…) a parvenu à mobiliser plus de vingt (20) pays et une quarantaine des villes de part le monde. Le 11 février 2017 marque donc un moment important car de Dakar à Niamey, Lomé, Bamako, Ouagadougou, Yaoundé ; jusqu’à Bruxelles, Paris, Milan, Glasgow, les hommes et de femmes se lèveront ensemble pour protester contre cette monnaie diabolique qui est le CFA. Parmi, ces femmes et hommes qui vont manifester ce 11 février, figurent des grandes personnalités du monde telles que : le célèbre animateur et promoteur culturel Claudy Siar, le gouverneur de la banque centrale d’Argentine Pedro Biscay, l’éminent économiste ivoirien Agbohou Nicolas, Toussaint Alain. Bref, cette journée marquera comme l’affirme l’initiateur Kemi SEBA le « dernier jour du FCFA ». Espérons que d’autres états africains vont se réveiller pour rejoindre la lutte enfin que désormais l’Afrique prenne son destin en main, et cela commence par l’instauration de sa propre monnaie. AFFAIRE A SUIVRE

 

AUCUN COMMENTAIRE