Bénin: Interdiction de prier dans les rues, les musulmans réagissent!

0
1 081 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Entre les musulmans du Bénin et les autorités, c’est le désamour. Tout est parti d’une interdiction de prières dans les rues, par les autorités du pays. Cette mesure n’est pas du tout la bienvenue au sein de la  communauté musulmane. Et l’imam Abdul Jelil n’a pas mis de gant pour la dénoncer.

Résultat de recherche d'images pour "imam Abdul Jelil, bénin"

Selon l’imam qui était  face à la presse, le 30 janvier 2017, la communauté musulmane du Bénin ne partage pas du tout la décision prise par le préfet du Littoral, Modeste Toboula, interdisant l’utilisation de la devanture des mosquées durant le temps de prière de vendredi.

Comme une réponse du berger à la bergère,  l’Imam Abdul Jelil affirme, qu’ « Il est impératif d’éviter les provocations ».

» Il est vrai que le gouvernement veut développer le Bénin mais il doit le faire avec les Béninois et pour les Béninois dans le souci de leurs libertés de culte, de justice et de paix « , ont laissé entendre certains musulmans, selon qui, les occupations de voies publiques pour les prières du vendredi, ne troublent en rien l’ordre public.

La position de la communauté musulmane, est celle qu’exprime un élu de confession musulmane, l’honorable Issa Salifou.

» Quand on nous demande de ne pas prier dehors, ça veut dire que 90% n’ont qu’à rester chez eux. En faisant rester 90% de ceux qui doivent venir à la mosquée chez eux, c’est comme si on nous demandait de ne plus prier « , explique le député.

Le monde musulman du Bénin fait savoir qu’en interdisant  l’occupation de la devanture pour les prières d’une heure, il  ne faudrait pas que l’on interdise demain aux catholiques d’utiliser le domaine public pour leur chemin de croix, sous le fallacieux prétexte d’emprise sur le domaine public ».

Afin  de trouver une solution à la décision, les musulmans du Bénin veulent tourner leurs regards vers Patrice Talon, seul capable d’intervenir pour calmer les esprits.

En attendant,  l’imam Abdul Jelil  invite  » tous les musulmans sur toute l’étendue du territoire national à aller prier les vendredis, dans le calme et dans le seul but d’aller satisfaire à leurs obligations religieuses et de plaire à Allah, le créateur des cieux, de la terre et des espaces intermédiaires « .

Yao Junior L

AUCUN COMMENTAIRE