Une Gambie sans Yaya Jammeh ou une sortie de crise à rebondissement – Vidéo

tout ne sera pas facile pour le nouveau Président Adama Barrow qui doit faire preuve de maturité,de sagesse et surtout être un Président rassembleur qui saura ré-panser les plaies,rétablir les libertés,re-penser les rapports,les approches de la Gambie avec ses voisins immédiats et surtout avec le Sénégal où la proximité,les intérêts expliquent les démenées de ce pays frère de la Mauritanie et où l'épineux problème de la Casamance trouve aussi ses racines là,en Gambie,cet appendice naturel qui gêne s'il n'est pas entre de bonnes mains !

0
2 033 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Ça y est,l’ex Président de la Gambie a quitté la Gambie dans le Jet privé du Président guinéen Alpha Condé en destination de la Guinée Équatoriale le 21 janvier 2017 acclamé,soutenu,fort de la compassion d’une foule de proches,de membres de son gouvernement,de militaires …émus,en pleurs et lui son livre,son chapelet,son bâton de pèlerin en main,en sourire comme pour dire que Tout n’est pas complétement fini !

La Gambie,pour moi,n’a pas encore dit son dernier mot  même si le tout nouveau Président Adama Barrow a,désormais,les mains libres pour former son Gouvernement,fidéliser son peuple et faire preuve de retenue,de sagesse et être à la hauteur des défis qui l’attendent ! Adama Barrow,intronisé à Dakar,entre les quatre murs d’une Ambassade,doit,en Gambie, s’atteler à mettre de l’ordre dans un Pays qui,après 22 ans de hauts et de bas,d’insolites, d’inédits avec un Yaya Jammeh ambitieux pour son Pays,arrogant envers le Sénégal ,les homosexuels, l’occident, guérisseur,sorcier,féticheur,musulman,imprévisible mais un Yaya Jammeh qui,après,plus d’un mois de pourparlers,de tête à tête,de ballet diplomatique,avec les dirigeants de la CEDEAO,de l’UA,les émissaires des Nations Unis,reste,apparemment, intact …

Yaya Jammeh a rencontré l’ensemble,les amis,les ennemis et jusqu’à la dernière minute de l’expiration officielle de son mandat,il fléchit un peu lors de la rencontre avec le Président Mohamed Ould Abdel Aziz qui annonça que  » Yaya Jammeh est prêt à quitter la Gambie,à céder le Pouvoir mais sous conditions  » donnant ainsi un espoir au règlement pacifique de la crise et ce au moment où la pression militaire s’accentue tout en restant imperturbable malgré la menace de la CEDEAO conduite par le Sénégal !

La tentative de la dernière chance fut alors conduite,conjointement,par les Présidents de la Mauritanie et de la Guinée qui arrivent après de rudes épreuves et pourparlers tendus à lui faire avaler la pilule de l’exil mais exil sous conditions …

Affaire à suivre donc car,selon les clauses de la médiation,Yaya Jammeh peut revenir à tout moment en Gambie où il a négocié l’impunité,la protection de ses biens,la non poursuite en Justice pour lui,les membres de sa famille et les membres de son Gouvernement …

C’est pour dire que tout n’a pas été facile pour tous les protagonistes et que tout ne sera pas facile pour le nouveau Président Adama Barrow qui doit faire preuve de maturité,de sagesse et surtout être un Président rassembleur qui saura ré-panser les plaies,rétablir les libertés,re-penser les rapports,les approches de la Gambie avec ses voisins immédiats et surtout avec le Sénégal où la proximité,les intérêts expliquent les démenées de ce pays frère de la Mauritanie et où l’épineux problème de la Casamance trouve aussi ses racines là,en Gambie,cet appendice naturel qui gêne s’il n’est pas entre de bonnes mains !

Une chose est à retenir,le Sénégal s’est distingué dans cette crise gambienne et la Mauritanie,le Nigeria et la Guinée aussi et c’est très,très pertinent car on voit bien que les Démocraties africaines ont encore devant elles du pain sur la planche… Suivez mon regard .

Idouumou Ould Beiby

Voir aussi la vidéo du départ de Yaya Jammeh

 

AUCUN COMMENTAIRE