Scolarisons, de toutes nos forces, nos filles, pour les protéger des abus

0
786 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Une de mes connaissances, 35 ans, vint m’informer un jour, de son départ sur l’Arabie Saoudite pour se marier. Elle avait été approchée par une dame pour un mariage avec un saoudien inconnu riche.La dame allait s’occuper du billet, du visa, de l’hébergement, avec toutes les facilités. Contre mon avis, elle fit le voyage. Elle revint quelques mois après et me raconta ce qu’elle a vécu. Si ce n’est pas une personne très sincère, je ne l’aurais pas cru…. un vrai film d’horreur-fiction.J’ai tout fait pour qu’on écrive un livre narrant cette malheureuse aventure, elle avait peur. Son passeport a été gardé par la dame. Elle a été l’objet de fantasmes sexuels les plus abjects, elle avait un nouveau « mari » tous les quatre à cinq jours. Etant un peu obèse, elle est d’abord examinée, tournée, retournée, par le nouveau mari, comme un animal de zoo, moquée, ensuite avilie, torturée. Elle a été menacée par chaque « mari » qu elle ne s’avise surtout pas à prendre une grossesse car il allait la tuer. Elle a fini par se faire passer pour une malade mentale. Et c’est lors du chemin pour aller en consultation, qu’elle a fui pour se rendre à un policier, lui dire qu’elle est immigrée, sans papiers. Le policier l’amena dans une prison de femmes clandestines où elle subit l’indescriptible de la part de geôliers, jusqu’au jour ou elle fit partie du contingent refoulé. Elle ne vit pas la couleur de l’argent, confisqué par la dame, qui lui assurait garder son argent. Elle n’a pas pu porter plainte car elle etait partie consentante et elle n’avait pu garder aucune preuve.
En fait, en plus de l’esclavagisme vis à vis des employées de maison, il existe l’esclavagisme sexuel ou plutôt « prostitution déguisée » Est ce Dieu qu’on cherche à tromper dans le berceau de l’Islam???
Les Etats ne peuvent pas, seuls, même avec des mesures coercitives, mettre fin à ce trafic humain. Il faut la participation de tous, médias, citoyens, société civile, pour sensibiliser, avertir, informer, interdire. Il faut que celles qui ont subi ces expériences parlent.
Surtout surtout surtout, il faut que chaque fille, chaque femme, dans la moindre contrée de nos pays, soit instruite.
Scolarisons, de toutes nos forces, nos filles, pour les protéger des abus physiques de tout genre..

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE