Alerte !: DAECH recrute des Maliens à 600.000 F CFA

0
1 078 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

 

1000 dollars soit environ 600.000 F CFA ! C’est le montant que DAECH propose aux volontaires dont des Maliens installés en Libye… Un piège mortel !
L’information émane des chefs de renseignement libyens et relayée par la presse mauritanienne à la date du 1er Mars dernier.
«L’État Islamique attire de nouvelles recrues pour les enrôler comme soldats à pied en provenance des pays les plus pauvres de l’Afrique, disent les chefs de renseignement libyens (…). Isis (DAECH) offre des sommes alléchantes en espèces à des personnes au Tchad, au Mali et au Soudan, où quelques centaines de dollars sont comparables au salaire d’une année. Le califat autoproclamé de l’EI dans la ville natale du colonel Kadhafi à Syrte a maintenant un nombre croissant de combattants d’Afrique noire aux côtés des Syriens et des Irakiens qui composent le corps de son leadership»
(http://www.pointschauds.info/fr)
Il s’agit, pour le Mali, d’une véritable source d’inquiétude quant on sait que nonobstant la crise libyenne, nombre de nos compatriotes demeurent encore en Libye. Et tous ne cracheront sur un salaire mirobolant de 1000 dollars (environ 600 mille Francs CFA).
Littéralement chassés d’Irak et de Syrie suite aux bombardements russes et de l’OTAN, les combattants de l’Etat Islamique se sont maintenant tournés vers le Sahel où sévit déjà AQMI et contre lequel ils semblent avoir un contentieux historique. AQMI et les groupes alliés dont Ançar-dine d’Iya Ag Ghali ont, au contraire de Boko Haram refusé de faire allégeance à Abubakr Bagdadi le Calife de l’Etat Islamique). Ce qui leur a valu une fatwa de celui à l’encontre de Moktar Bel Moktar et autres. Ces derniers (d’AQMI) sont à leur tour, soutenus par le groupe Al Nosra également opposé à DAECH. Compliqué !
Il faudra, en tout état de cause, s’attendre à une guerre sans merci entre les clans rivaux dans le Sahel.
Les Etats dont le Mali, doivent commencer par mettre les jeunes hors de portée de la tentation. Le terrorisme se nourrit certes du fanatisme, mais aussi et surtout de la pauvreté. Il s’agit aussi d’aller très rapidement vers la mise en oeuvre effective de l’accord de paix d’Alger
B.S. Diarra
SOURCE: La Sentinelle

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE