Niamey … Capitale du Niger

0
617 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Niamey, capitale du Niger.

Ville de 255 km² pour 1 million et demi d’habitants…

Il est vrai que cette ville -bien que ce soit une capitale- est très pauvre. D’ailleurs, le Niger est le deuxième pays le plus pauvre du monde. Et cela se voit. Mais cette ville cache, sous son manteau de pauvreté, d’innombrables merveilles que les gens oublient de voir.

L’une de ses merveille réside dans son inactivité…

Loin d’Abidjan ou de Johannesburg, Niamey est une ville africaine vide et immobile. Une ville inactive. Il n’y a rien, il ne s’y passe rien.  Pourtant, cette immobilité, ce rien, a quelque chose de sublime. Cette immobilité cache un trésor: le temps.

Qu’y a t-il de plus précieux, de plus merveilleux que le temps? L’argent? Après tout ne dit-on pas toujours que « le temps c’est de l’argent »? Pourtant, le temps est bien plus précieux que l’argent. Le temps est une pétale de bonheur.

Ici, il y a du temps. Il n’y a que du temps.

Il y a le temps d’engloutir deux gros livres en une journée. De finir sa série préférée. Et pourquoi pas de se mettre au sport, à la cuisine, à la peinture, au piano? Le plus beau dans tout ça: il y a le temps d’improviser. De collecter les imprévus. Car, oui ! Ici, on vit d’imprévus, de plans improvisés. Ici on ne perd pas notre temps. On le cueille. Pas de restau organisé deux semaines à l’avance, ni même de rendez vous médical prit quatre mois plus tôt. Non, ici, on met des chaussures – des tongs- on ouvre la porte, et on y va!

D’ailleurs, c’est ici que l’on a le temps d’apprendre à s’ennuyer.

Mais qui dit que l’ennuie n’est pas agréable? Tout dépend de comment on voit les choses. L’ennuie est un excès de temps, un surplus de pétale de bonheur.  Quoi de plus agréable que d’être avec soi-même? Se retrouver. Se comprendre soi-même? S’écouter. De nos jours, plus personne n’a le temps de faire tout cela.

Autre trésor de Niamey: la chaleur. Je ne parle pas de climat – Bien qu’être sous le soleil toute l’année n’est pas déplaisant- non, je parle de chaleur humaine ! Comment ne pas voir cette richesse de cœur que possède la population?

La population est chaleureuse, accueillante, solidaire, dotée d’une gentillesse presque naïve. Il suffit de faire deux pas dans la rue pour récolter des « Bonjour » par millier (Cela change de Paris). En effet, si lors de nos balades aux Champs Elysées nous avons le droit aux belles vitrines marchandes, ici, c’est les chaleureux sourires des habitants qui font offices de paysage.

Outre les sourires des passants Niamey possède une palette de paysages tous plus beaux les un que les autres. Des paysages naturels, des paysages de Liberté. Le désert, le fleuve… Les girafes, les hippopotames, les antilopes et les éléphants..

Où peut-on voir des chameaux rien qu’en sortant de chez soi? Rien qu’en se promenant dans la rue? D’ailleurs qui a déjà vu des « Chameaux de publicité » (Eh oui ! Les chameaux sont un moyen de communication ici !) Qui l’aurai même imaginé?

Qui s’imagine prendre son café presque tout les weekend au bord du fleuve, sous les manguiers avec les hippopotames au loin ? Le vent de la liberté qui fait bruisser les feuilles au dessus de nos têtes, le bruit de l’eau qui s’écoule, les enfants du village qui rient et jouent au loin et le soleil qui règne sur toute cette beauté, comme pour la rendre encore plus éblouissante.

 

Ou encore, partir voir des girafes sans réservations deux mois à l’avance, ni même billet d’entrée pour le zoo?  Voir des animaux si grandioses se balader dans la nature; sans remparts, sans cage, sans grille, à quelques mètres seulement, est une expérience de liberté unique.

 

Ou bien, aller voir le soleil se coucher sur une mer de sable après une longue journée de travail…

"Une mer de sable"

Prise par Ramane BARÉ.

Où peut-on en faire autant?

Tant de moment de détente si riche en liberté… Niamey est une expérience magique.

Rebecca. Corinne T

 

Source : enfantdumonde2016

AUCUN COMMENTAIRE