Trois présumés terroristes arrêtés sur signalement du consul mauritanien en Guinée

0
402 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Trois présumés djihadistes ont été arrêtés à la frontière en provenance de la Guinée-Bissau. Cette arrestation fait suite à une alerte du Consul mauritanien basé en Guinée Bissau, selon nos informations. Mardi, à 11h 45 min, le poste de la gendarmerie basé à Kalounka, situé à 30 km de la commune urbaine de Boké, dans la sous-préfecture de Dabis, a mis aux arrêts trois présumés djihadistes, rapporte notre source.[/B]

Le consul de la Mauritanie aurait dénoncé les djihadistes et  serait venu personnellement informer le syndicat des transporteurs de Bissau basé à la frontière guinéenne. Il leur a alerté sur la présence des trois mauritaniens en partance pour la Guinée.

C’est ainsi que ce syndicat, aurait informé son homologue guinéen qui, à son tour, a remonté l’information au niveau de la gendarmerie basée à Kalounka.

A son tour, le syndicat guinéen a demandé des précisions et le numéro des convoyeurs qui étaient des conducteurs des moto-taxis.

A l’arrivée des présumés djihadistes au poste de la gendarmerie, les agents de sécurité guinéens ont procédé au contrôle.  C’est en ce moment qu’un des leurs aurait sorti  un fusil  et tiré sur le commandant du poste de la gendarmerie.

Ce qui a attiré l’attention de la population locale qui est sortie pour aider en renfort les agents de la sécurité pour maîtriser les présumés djihadistes.

Les personnes arrêtées  sont détenues à la gendarmerie départementale de Boké.[B] [/B]

Nous avons tenté de joindre le chargé de la communication de la gendarmerie, le commandant Mamadou  Alpha Barry et le préfet de Boké, Mohamed Lamine Doumbouya pour avoir  plus de détails. Le premier est en réunion et le second est à une cérémonie à Boffa.

Source :

Trois présumés djihadistes ont été arrêtés à la frontière en provenance de la Guinée-Bissau. Cette arrestation fait suite à une alerte du Consul mauritanien basé en Guinée Bissau, selon nos informations. Mardi, à 11h 45 min, le poste de la gendarmerie basé à Kalounka, situé à 30 km de la commune urbaine de Boké, dans la sous-préfecture de Dabis, a mis aux arrêts trois présumés djihadistes, rapporte notre source.[/B]

Le consul de la Mauritanie aurait dénoncé les djihadistes et  serait venu personnellement informer le syndicat des transporteurs de Bissau basé à la frontière guinéenne. Il leur a alerté sur la présence des trois mauritaniens en partance pour la Guinée.

C’est ainsi que ce syndicat, aurait informé son homologue guinéen qui, à son tour, a remonté l’information au niveau de la gendarmerie basée à Kalounka.

A son tour, le syndicat guinéen a demandé des précisions et le numéro des convoyeurs qui étaient des conducteurs des moto-taxis.

A l’arrivée des présumés djihadistes au poste de la gendarmerie, les agents de sécurité guinéens ont procédé au contrôle.  C’est en ce moment qu’un des leurs aurait sorti  un fusil  et tiré sur le commandant du poste de la gendarmerie.

Ce qui a attiré l’attention de la population locale qui est sortie pour aider en renfort les agents de la sécurité pour maîtriser les présumés djihadistes.

Les personnes arrêtées  sont détenues à la gendarmerie départementale de Boké.[B] [/B]

Nous avons tenté de joindre le chargé de la communication de la gendarmerie, le commandant Mamadou  Alpha Barry et le préfet de Boké, Mohamed Lamine Doumbouya pour avoir  plus de détails. Le premier est en réunion et le second est à une cérémonie à Boffa.

Source : lejourguinee.com

– See more at: http://rapideinfo.net/node/11294?sthash.z3BrkDrK.mjjo#sthash.z3BrkDrK.D8VD38W7.dpuf

AUCUN COMMENTAIRE