Mauritanie : Oualata fut aussi,un jour,la capitale de tout le Hodh Charghi – Par Idoumou Ould Beiby

0
350 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Oualata est au coeur de toute l’Histoire du Hodh Charghi !
Oualata,cette ville ancienne,cette ville classée Patrimoine de l’Unesco,Patrimoine mondial fut aussi,un jour,la capitale du Hodh Charghi lorsqu’il appartenait au Soudan français !
Comme Djenné,Toumbouctou,Aghades,Oualata rayonnait et c’est son statut d’Oasis du désert qui attira la convoitise de la colonne militaire Laverdure,cette colonne qui occupa le haut Niger et pacifia le Sahara,le grand Sahara pour échouer voire débarquer à Oualata vers 1903 et 1904 bien que les contacts dataient selon les monographies dès les années 1898 et avant …
Oualata,célèbre aussi pour son architecture,ses mahadras,son commerce, et bien d’autres choses est un grand carrefour … Et c’est à Oualata où furent convoqué tous les chefs et élus lors de la réunion de prise de contact et c’était d’elle où toutes les décisions étaient prises et c’est aussi d’elle ou était immortalisé la première photo réunissant presque une bonne vingtaine de chefs de tribus et où seul Guig,le grand Guig Ould Guig portait des chaussures comme pour dire à tous les autres chefs réunis que c’est lui le grand Chef du Ksar de Oualata et qui a l’honneur d’héberger l’ensemble y compris les colons …
Curieusement,sur la photo les autres chefs ne portaient pas des chaussures …! La photo,je l’ai vue de mes propres yeux et elle doit être conservée aussi au Panthéon français … !
Oualata était donc le point d’entrée de la pénétration française dans le toute la Mauritanie orientale et par voie de conséquence la capitale du Hodh Charghi au moment où il appartenait encore au Soudan français .
Oualata en Mauritanie et Akoumb,près Nouara à Nara au Mali étaient les seules localités abritant des bureaux de l’administration coloniale et ce ben avant Néma et Timbédra jusqu’à presque 1962 lors de l’éclatement de la résistance de Ehel El kidya ou de Ould Abdouka sans oublier la Nahdha,cette autre forme de résistance quoique pilotée par le Maroc qui s’opposait à l’indépendance nationale …
Le transfert du Commandement de Oualata à Néma ville sera opérationnel donc à partir du début des années 1960 et c’est Moumina Ould Moulaye Smael,le Chef du Ksar de Néma qui est à l’origine …Il sied de rappeler pour l’occasion que le rattachement à la Mauritanie au dépens du Soudan français et donc du Mali a été effectif dès le 1ier janvier 1945 et suite au rapport de la Mission Borricand .
Ceci dit Oualata a été la capitale de toute la zone pour plus donc de 50 bonnes années …
Je reviendrai,après,sur certains détails d’ailleurs très importants et surtout sur le mini-procès que les colons ont imposé au Chef du Ksar de Néma Moumina parce que soupçonné de connivence avec la résistance de Ehel el kidya et donc avec Cheikh Ould Abdouka qu’il soutenait d’ailleurs bien que recherché activement par les français !
Là,donc sur la photo de la belle ville de Oualata flotte en 1916, le drapeau français et ça doit être avant la fin des travaux de construction du Fort militaire de Oualata …
Quant au célèbre chacal de Oualata ou اذويب ولاتته,je ne manquerai pas d’en parler,un autre jour,sur sa signification et surtout sur son énigme …
En un mot,que ça soit à Oualata,à Ngadi,à Rajatt,à Vodré,à Talhayat Limdena,à Guelb el hachach,à Jatourou,à Wad Bineeamn,le Hodh Charghi comme d’ailleurs le Hodh El Gharbi avec Tadert,Guelb Inimich, guelb elhachach,Oum kreya où se passa la célèbre bataille de Oum Echgag et bien d’autres hauts beaux sites ont aussi de surprenantes révélations et surtout de belles Histoires à découvrir,à réécrire,à dépoussiérer et ce loin de tout parti pris ou calcul politique … car les faits sont aussi plus têtus que ce que pensent certains compatriotes un peu dépassés !
Par Idoumou Ould Beiby

AUCUN COMMENTAIRE