Le Premier ministre ouvre un colloque sur le « Waqf »

1
435 Lectures
weeklyinfos.net@gmail.com
weeklyinfos.net@gmail.com

Le Premier ministre Yahya Ould Hademine a supervisé lundi à Nouakchott un grand colloque scientifique sur le « Waqf » et ses effets sur le développement économique et social organisé par le ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel en collaboration avec l’Association des Ulémas de Mauritanie.

Le Programme de cette rencontre de deux jours comprend des exposés et conférences qui abordent les règles de la Charia et leurs dimensions religieuses et morales; l’importance du waqf et l’intérêt de le promouvoir; sa relation avec le développement économique et l’investissement dans ce secteur et les règles de la charia le régissant.

Le Premier ministre a souligné, lors de l’ouverture de ce colloque, que la concrétisation de la volonté du Président de la République de lutter contre la pauvreté requiert, de notre part ,de faire vivre l’institution du « Waqf » et d’en faire un support essentiel des plans de développement économique du pays.

Voici le texte de ce discours:

« L’institution du waqf est un système unique de solidarité et d’entraide qui est né et s’est développé dans la civilisation islamique et sur lequel des générations de la « Oumma » se sont fondées pour soutenir divers aspects de leur vie.

Il a été par la suite développé à chaque période, a été diversifié et a vu ses champs d’intervention étendus suivant la situation des gens d’alors ainsi que leurs besoins.

Il n’y a pas de domaine économique, social ou religieux qui n’ait connu la contribution du Waqf en raison des moyens qu’il mobilise et des ressources pérennes qu’il rend disponibles pour financer les besoins de la société et doter les services publics des moyens leur permettant de mener à bien leur mission dans les meilleurs conditions.

Le Waqf pour les œuvres de bienfaisance fait partie des actions recommandées par l’Islam à l’homme musulman qui est censé représenter Allah sur terre pour y construire et assurer la justice.

Aujourd’hui où nous œuvrons à concrétiser la volonté politique du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz d’éradiquer la pauvreté, et favoriser les conditions de la prospérité de notre peuple, nous avons besoin plus que jamais de faire revivre cette institution et d’en faire un vecteur essentiel de nos plans de développement visant à réaliser une renaissance globale se répercutant positivement sur les membres de notre population.

Nous avons vu le monde autour de nous recourir, malgré lui, dans beaucoup de cas, à des instruments de l’économie islamique au niveau de l’étude comme de l’application, après que les faits aient établi l’incapacité des autres instruments modernes à faire face aux crises que connaissent les marchés et les systèmes économiques de temps à autre et qui ont été à l’origine de l’écroulement de beaucoup d’économies au cours de cette dernière période.

Mesdames messieurs,

Permettez moi, dans ce cadre, de demander aux initiateurs de ce colloque béni et à ses participants de faire la lumière sur l’importance du Waqf et la nécessité de le dynamiser pour atteindre la finalité de la Charia dans ce domaine et partant parvenir à réaliser le bien être des populations et propager en leur sein les valeurs d’entraide et de solidarité.

Permettez moi également, d’inviter les hommes de bonne volonté à susciter la concurrence entre eux sur ce plan pour ressusciter cette valeur (le Waqf) à travers le lancement de projets « Waqf » dans tous les domaines: social; éducatif; sanitaire et culturel.

Nous nous engageons, quant à nous, à les soutenir et à les accompagner à tous les niveaux, en particulier au plan des réformes institutionnelles et d’organisation ainsi qu’au niveau des garanties que l’Etat peut présenter.

Sur ce, je déclare l’ouverture de ce colloque;  » le rôle du Waqf dans le développement économique et social » en souhaitant plein succès à ses travaux.

Je vous remercie »

A son tour le ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel, M. Ahmed Ould Ahel Daoud a indiqué que le gouvernement accorde un intérêt particulier au Waqf en raison de son importance dans tous les domaines y compris le raffermissement de l’unité nationale partant des instructions du Président de la République.

Le département, poursuit-il, oeuvrera avec dévouement à dynamiser et promouvoir le Waqf en faisant en sorte que les grandes entreprises et les bienfaiteurs y contribuent avec force à traduire dans les faits cette orientation qui ne manquera pas de porter fruit tant dans l’ici-bas que dans l’au-delà.

Il a demandé à conjuguer les efforts pour mettre en place une approche efficiente de nature à faire ancrer la culture du Waqf et à mobiliser tous les acteurs économiques pour en faire une priorité dans tous les projets de développement.

Pour sa part, M. Hamden Ould Tah, secrétaire général de l’association des Ulémas de Mauritanie a apprécié ce colloque ainsi que les efforts consentis par les hautes autorités pour promouvoir le Waqf au regard de son importance pour les pauvres et les démunis.

La Mauritanie est, dit-il, un pays fondé sur les valeurs de l’Islam. Ce colloque est la preuve probante de l’intérêt particulier accordé par ces hautes autorités au Waqf, qui est devenu une responsabilité partagée par tous les secteurs gouvernementaux au lieu d’un seul comme c’était le cas auparavant.

L’ouverture s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, du corps diplomatique accrédité en Mauritanie, du wali de Nouakchott Ouest, de la Présidente de la communauté urbaine de la capitale et d’un parterre d’Ulémas, intellectuels, hommes de culture et d’autres personnalités.

AMI

1 commentaire